Isolation phonique

Le liège est le matériaux qui détient des propriétés d’isolation phonique très intéressantes.

Cet isolant est disponible sous forme de panneau mais également en granulés.

Ses qualités mécaniques et physiques en font un champion toutes catégories de l’isolation phonique : ses qualités anti-vibratiles, son élasticité lui permet d’éviter les ponts thermiques en épousant les vis, les clous et autres fixations.

Afin de limiter le phénomène de réverbération qui est la cause principale de mauvaises conditions acoustiques, il est nécessaire de revêtir les murs, le plafond et le plancher d’un matériau absorbant caractérisé par son coefficient moyen d’absorption :

Absorption phonique (%)

(épaisseur de référence : 40 mm)

Fréquence : 500 Hz        84 % (-16 dB)

Fréquence : 1 000 Hz     89 % (-19 dB)

Fréquence : 10 000 Hz   99 % (-37 dB)

L'isolation phonique ou acoustique s'étudie à 3 niveaux :

-Correction acoustique d'une ambiance : réduction du niveau sonore en dB (décibels) et réduction du temps de réverbération.

-Isolation acoustique de la transmission des bruits aériens : réduction des transmissions sonores (voix, appareils, …) provenant de l'extérieur (salles contiguës ou extérieur) et se propageant par les parois, planchers, couvertures, et aussi portes et fenêtres.

-Isolation acoustique des bruits de percussion : réduction de bruits d'impacts sur les dalles et transmis par étage.

Dans ces 3 cas, l'isolation liège permet de "casser" les propagations sonores et donc d’améliorer considérablement l’isolation phonique.