Chaux aérienne ou hydraulique : quel type de chaux choisir ?

La chaux est présente tout au long de l’histoire de l’humanité, et de l’histoire du bâtiment en général. Au temps de la Grèce antique, l’enduit à la chaux servait aussi bien de revêtement isolant que de présentation. Du temps des romains, le mortier de chaux grasse ou aérienne eu pour effet de répartir équitablement les efforts de la pierre et du joint, dans les travaux de maçonnerie. Désormais, on retrouve des revêtements à base de chaux maçonnée auprès des constructions en matériaux naturels tels que la pierre ou la terre. La chaux recouvre, protège et décore ainsi les maçonneries d’origine et leur permet de conserver toutes leurs qualités. Deux types de chaux existent sous la dénomination de « chaux naturelle », dont il convient de distinguer les caractéristiques : la chaux aérienne ou hydraulique.

nuancier.JPG

Consultez maintenant notre nuancier de couleurs Marmorino

La chaux aérienne : propriétés et avantages

La chaux aérienne est une chaux grasse riche en carbonate de calcium, obtenue après trempage à partir d’un calcaire de base relativement pur. La prise à l’air se fait ainsi par carbonatation, c’est-à-dire par l’absorption du CO2 contenu dans l’air ambiant. Ce qui fait de la chaux aérienne un produit particulièrement adapté aux enduits en milieux secs. A la différence de la chaux hydraulique, la chaux aérienne subit de nombreuses transformations avant d’être utilisée pour des travaux divers, comme la réalisation de finitions et la fabrication du mortier. Lorsqu’elle est diluée avec de l’eau, elle permet de décorer les enduits.

Quelle application de la chaux aérienne ?

Son application se fait relativement simplement, notamment et surtout pour les enduits fins, les enduits de finitions intérieures et les peintures. Le temps de séchage est souvent très long et ne convient pas aux surfaces humides : en effet, la fixation de l’enduit ne se réalise pas avant au moins deux semaines et se révèle au final très sensible au gel, à la chaleur ainsi qu’à l’humidité.

La chaux hydraulique : propriétés et avantages

La chaux hydraulique dite NHL dispose d’une dureté supérieure à la chaux aérienne, suite au trempage de la chaux vive à partir d’un calcaire de base impur – comme l’argile. On dénombre 3 catégories de dureté de chaux hydraulique : la dureté faible de type NHL2, la dureté moyenne de type NHL 3,5 et la dureté élevée de type NHL 5. Pour ce qui concerne la restauration des vieux bâtiments, il est généralement conseillé de se concentrer sur les deux premiers types de duretés. Contrairement à la chaux aérienne, la chaux hydraulique ne se conserve pas au-delà de 24 heures, une fois gâchée.